Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NANAR DE HAUT VOL

Un vieux brouillon qui traînait. Hop je le publie et j'ai pas honte.

Parfois le comble du snobisme c’est d'aller voir AU CINÉMA un film avec Liam Neeson en flic alcoolique brisé par la mort de sa fille de 7 ans à cause d’une leucémie foudroyante. Un film qui se passe dans un avion avec des suspects aussi hétéroclites qu’un flic impulsif au crâne rasé, un musulman docteur en médecine neuromusculaire et un jeune noir à capuche arrogant.

Le pitch, forcément, est complètement débile : un air marshall (Liam « traits tirés et regard noir » Neeson) reçoit des sms d’un des 146 passagers qui menace de tuer quelqu’un toutes les 20 minutes si on ne lui verse pas 150 millions de dollars sur un compte au nom de Jérôme Cahuzac. Le pitch après tout on s’en fout pas mal tant qu’un semblant de tension et de suspense arrive à être ménagé. Las, on s’emmerde non stop dans Non Stop.

La séquence d’ouverture nous avait prévenu. Le pôv' Liam est seul dans son auto, se verse une grosse larme de whisky dans son café, regarde une photo de sa gamine, puis part bosser avec le poids du monde entier sur ses épaules sous un ciel bas et lourd comme un couvercle. 

De cinéma dans Non Stop il n’en est donc pas question. Quoiqu'on en pense, il y avait pourtant de la matière. Un huis clos avec un coupable à trouver parmi 146 passagers, voilà de quoi nourrir une bonne série B paranoïaque à la Agatha Christie, avec ambiance oppressante, tension entre chaque passager, mouvements de panique et allégorie d'une société ultra-sécuritaire où chacun est potentiellement coupable. "Putain encore des intellos à la con qui veulent se la ramener en allant voir un film avec Liam Neeson."

"Il y avait bien un scénariste assis là, non?"

Rien de tout ça donc. Le film préfère de bout en bout ne pas savoir de quoi il parle. Pour calmer la menace d'hystérie collective vite ingérable pour le héros - et donc pour le scénariste et le metteur en place (filmer 146 passagers en panique n'est pas si simple) -, Liam Neeson n'a qu'à promettre des billets d'avion gratuits à tous les passagers s'ils gardent leur calme. Le tour est joué et tout le monde se rassoit gentillement. On y croit.

Pour vous éviter de perdre 1h40 de votre vie que vous pourrez investir dans des choses bien plus intéressantes comme lire les Dix Petits Nègres, plier votre linge ou écouter France Culture, le coupable c'est le jeune prof à lunette coincé du début. Sans rancune. 

Non-Stop de Jaume Collet-Serra USA / 2014 / 1h45 - avec Liam Neeson, Julianne Moore, Scoot McNairy, Corey Stoll (pour une fois qu'un acteur porte mon nom...)

 

NON-STOP de Jaume Collet-Serra
Tag(s) : #cinéma

Partager cet article

Repost 0