Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SARAH SOUNDS

Sarah Records est un label anglais créé au mi temps des années 80 par Clare Wad et Matt Haynes. Another Sunny Day, Brighter, St. Christopher, The Sea Urchins et bien sûr The Field Mice composaient le répertoire du label mythique. Si la plupart de ces groupes sont aujourd'hui plus ou moins tombés dans l'oubli (certains à juste titre), les sonorités typiques de Sarah Records ont elles laissé des traces. Les morceaux de cette playlist ne sont pas forcément issus de ce label, mais ils résument l'esprit d'une époque bénie pour la pop anglaise, coincée entre la fin des 80's et le début des 90's. Allez on prend une bonne tisane et on met son casque sur les oreilles.

 

THE FIELD MICE Emma's House extrait de Snowball [Sarah Records, 1988]

À la longue, les groupes Sarah Records peuvent fatiguer l'oreille. Pas The Field Mice, et "Emma's House" est peut-être leur morceau le plus emballant. 

 

ST. CHRISTOPHER All of a Tremble [Sarah Records, 1989]

De la pop finement brodée, par un des groupes emblêmes de Sarah Records. 

BRIGHTER Inside Out extrait de Around the World in Eighty Days [Sarah Records, 1989]

Une jolie ballade à la mélancolie doucereuse oserais-je dire. Encore un joyau Sarah Records.

CATCHERS Cotton Dress extrait de Mute [Setanta, 1994]

Catchers rejoint la longue liste des groupes condamnés à rester inconnus malgré une écriture lumineuse et des mélodies entêtantes. L'un des rares groupes non-anglais de cette playlist, mais britannique tout de même (ils sont nord-irlandais).

ANOTHER SUNNY DAY You Should all be Murdered [Sarah Records, 1989]

L'ombre imposante des Smiths plane outrageusement. Une autre signature Sarah Records. 

IT'S IMMATERIAL Heaven Knows [Siren, 1990]

Une complainte mélancolique à souhait par un groupe tout à fait sarahrecords-compatible.

ROBERT FORSTER Baby Stones extrait de Danger in the Past [Beggars Banquet, 1990]

La moitié des Go-Betweens a écrit quelques belles chansons dont ce "Baby Stones" désuet, rétro, un brin kitsch mais sacrément entraînant.

THE GO-BETWEENS Was There Anything I could do ? extrait de 16 Lovers Lane [Beggars Banquet, 1987]

Les Go-Betweens justement, groupe culte d'une époque dont ce clip coloré et génialement cheap en effraiera plus d'un.

THE SEA URCHINS Pristine Christine [Sarah Records, 1987]

Un des premiers succès du label Sarah Records. Rien de phénoménal mais culte.

LUSH Ciao! extrait de Lovelife [4AD, 1996]

Un ptit duo avec dandy-Jarvis par ce groupe-emblême du shoegaze londonien des années 90, à mi-chemin entre les Cocteau Twins et n'importe quel rejeton de la Brit-pop.

THE LA'S Looking Glass extrait de The La's [Go! Discs, 1990]

L'histoire typique du groupe qui se saborde après un premier album quasi-parfait. John Power, bassiste du groupe, reviendra en 1995 avec Cast, groupe de Brit-pop auteur de quelques singles porteurs et d'albums globalement mauvais mais que j'aime bien écouter.

MY JEALOUS GOD Pray [Rough Trade, 1990]

Quelques singles et puis s'en va. On ne peut pas dire que My Jealous God a fortement marqué les esprits, mais le rock baggy qui innerve ce "Pray" ne manque pas d'allant. 

HAPPY MONDAYS Bob's Yer Uncle extrait de Pill's 'n' Thrills and Bellyaches [Factory Records, 1991]

Liam Gallagher, ce poète, disait : "Pour faire du bon rock, il faut bien baiser. Et quand j'écoute les Happy Mondays, je me dis que ces mecs-là ils baisent pas beaucoup". N'empêche "Bob's Yer Uncle" dépasse à peu près tous les hits d'Oasis. Le son d'une époque.

THE CHARLATANS The Only One I Know extrait de Some Friendly [Dead Dead Good Records, 1990]

Je mélange un peu tout dans cette playlist, entre pop londonienne feutrée et rock Madchester sous acide dont The Charlatans étaient les garants avec les Happy Mondays

ABERDEEN Fran extrait de la compilation battery point [Sarah Records, 1995]

Des Californiens qui sonnent comme un bon groupe jouant dans la brume londonienne. Cheesy à souhait mais efficace. So what?

COCTEAU TWINS Heaven or Las Vegas extrait de Heaven or Las Vegas [4AD, 1990]

La matrice de la dream-pop est écossaise, avec ses nappes entremêlées de guitares vaporeuses, sa voix lancinante à la mélancolie sourde et expressive. Un diamant dans son écrin.

THE SUGARGLIDERS Ahprahran extrait de We're all trying to get there [Sarah Records, 1994]

Des Australiens chez Sarah Records pour finir en beauté. 

 

 

Difficile bien-sûr de ne pas mentionner l'influence d'un certain Bernard Lenoir dans l'élaboration de cette playlist. En 2013, il a sorti deux compil intitulées "L'inrockuptible" qui récapitulent en quelques morceaux plus de 20 ans de programmation musicale exigeante mais accessible, avec des caresses et des bises à l'oeil. 

Playlist #15
Tag(s) : #musique

Partager cet article

Repost 0