Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TOP ALBUMS / Partie 2

Ouais je sais le monde n'a pas explosé. Michel Sardou et Bénabar chantent toujours. Les mayas sont grillés pour plusieurs millénaires niveau crédibilité. 2012 de Roland Emmerich n'entrera pas dans l'histoire des grands films prophétiques. Pour se consoler, idiotheque te propose son Top 10 des albums de l'année. Ok ça n'a pas grand intérêt mais au cas où, c'est en écoute par là ou juste en-dessous.


top-2.jpg

 

10.

alt-J An Awesome Wave [Infectious Music]

Taillé pour le succès, alt-J peut à la longue rester sur le bide mais n'en est pas moins capable de glorieuses fulgurances et parsème son premier album de tubes potentiels qui font leur effet.

extrait - Tessellate

 


09.

KENDRICK LAMAR good kid m.A.A.d city [Aftermath]

Aujourd'hui, pour être rock il faut être rap. Et pour être rap, en 2012, il fallait être Kendrick Lamar.

extrait - Good Kid

 

 
08.

LESCOP Lescop [Pop Noire]

Derrière l'aspect clinique et 80's revival de Lescop se cache un album épuré et épatant qui vaut bien plus que son seul (et excellent) single "La forêt".

extrait - Tokyo la nuit


   

07.

MELODY'S ECHO CHAMBER Melody's Echo Chamber [Pias]

La (très) jolie Aixoise déboule sans prévenir avec un album onirique, produit par le leader de Tame Impala, autres héros/hérauts de l'année 2012.

extrait - I Follow You



06.

GRIZZLY BEAR Shields [Warp Records]

Tout d'un coup, quand Grizzly Bear s'est mis à vendre de la Peugeot ("Two Weeks" en 2009), leur fandom a pris peur et cru perdre pour de bon le groupe parangon de la scène hipster-indé. Erreur. Ils sont toujours là, fleur au fusil, prêts à défricher des terres hostiles avec l'art et la manière.

extrait - Yet Again

 

 
05.

CHROMATICS
Kill For Love [Italians do it better]

La hype 2012, c'est eux. Après avoir boosté la B.O. de Drive en 2011 (aux côtés de Kavinsky et Desire), Chromatics met tout le monde d'accord avec Kill For Love, sa puissance métallique, les audaces formelles de Johnny Jewell (au passage fondateur du label Italians Do It Better), la voix lancinante et fascinante de Ruth Radelet, leurs concerts magnétiques et intenses. Dommage qu'ils n'aient su par endroits éviter la complaisance des morceaux à rallonge.

extrait - Kill For Love

 

 

04.

BEACH HOUSE Bloom [Bella Union]

Retour en grâce du duo de Baltimore, deux ans après la déflagration que fut Teen Dream. Bloom porte admirablement son nom : non pas une renaissance (l'album est assez proche du précédent) mais un épanouissement lumineux et sépulcral à la fois. 

extrait - Lazuli

 

 

03.

TAME IMPALA Lonerism [Modular Recordings]

Forte et belle sensation de cette fin d'année, consacrés par le NME qui a élu Lonerism meilleur album de 2012, les Australiens francophiles de Tame Impala braconnent avec génie sur les terres dangereuses du rock psychédélique en faisant le grand écart entre Animal Collective, Pink Floyd et - aux dires du leader-cerveau Kevin Parker - Britney Spears. Épatant.

extrait - Feels Like We Only Go Backwards

 

 

02.

JOHN TALABOT ƒin [Permanent Vacation]

Savant mélange d'ambient music et d'électro, John Talabot mérite des égards bien plus grands que ceux lui étant jusqu'à présent réservés, avec le sentiment que l'émotion sera intacte quand on écoutera ƒin dans 10 ans, ce qui n'est pas rien.

extrait - Oro Y Sangre

 


01.
LOTUS PLAZA Spooky Action At A Distance [Kranky]
L'album de l'année à mes yeux n'est pas de ces "grands" disques prétendant révolutionner l'histoire de la musique en 45 minutes. Side-project de Lockett Pundt (un peu plus connu comme guitariste des merveilleux Deerhunter), Lotus Plaza est une synthèse parfaite de simplicité et de sincérité, juste et tendu au cordeau.

extrait - Black Buzz


 

 

 

Tag(s) : #musique

Partager cet article

Repost 0